Centre-ville

 


Le centre-ville est le quartier le plus central et le plus animé d'une ville. Il est également appelé hypercentre dans le cas des grandes agglomérations. Souvent assimilé au centre historique, la plupart des activités culturelles, commerciales, politiques (au sens de la polis grecque) et administratives s'y concentrent : on y trouvent aussi bien des petits commerces de détail et des Grands magasins, les principaux lieux de culte, des musées, des salles de spectacles, des services publics, des infrastructures de transports comme les gares ferroviaires et routières ou les stations de correspondance de transports en commun.

La structure urbanistique d'un centre-ville se caractérise notamment par un habitat dense quadrillé de voies urbaines (rue, avenue, boulevard, etc.), et agrémentés de places ou d'esplanades.
Comme les défenses étaient généralement de toute première importance, la ville antique était souvent située sur des hauteurs. Le centre-ville était un groupe d’habitations protégées par une enceinte assurant principalement la protection, mais aussi une concentration idéale pour la religion à en juger par le nombre et la taille des temples qu’ont découverts les archéologues. La ville de Babel avec sa grande tour religieuse est un bon exemple. Vivant dans la peur d'être attaquée et réduite à l'esclavage, la population fermait les portes de la ville la nuit en cas de danger. À l’extérieur et au-delà des murailles s’étendaient les champs, les terrains de pâture qui n’étaient pas défendus pendant les attaques.

Les citadins vivaient souvent de l’agriculture et de l’élevage ; ils travaillaient donc à l'extérieur de la ville mais habitaient souvent à l’intérieur de la ville plutôt que sur leur exploitation. Les villes servaient de dépôts de marchandises, de centres d’activité commerciale et de marchés de distribution, à l'instar des villes Tyr et Sidon. Durant la domination de l'Empire romain, certains centres-villes naissent par la présence de forts militaires, comme Wiesbaden en Allemagne, Vienne en Autriche. Après la construction des camps militaires vient généralement celle de cathédrales ou d'autres bâtiments religieux puis des bâtiments destinés à l'enseignement général.